L’absence d’accès à l’eau potable, a des douches et des toilettes durant la crise sanitaire révèle une carence de nature à exposer les personnes à des traitements inhumains et dégradants

TA_Paris_05062020_2007535

TA_Cergy_Pontoise_22062020_2004913 TA_Cergy_Pontoise_28042020_2004196 TA_Lille_29042020_2003191

Des familles sans abri vivent sur un terrain avec une quinzaine d’autres familles depuis janvier 2020. Arguant que depuis l’état d’urgence sanitaires les personnes ne sont plus en mesure d’accéder à l’eau potable, aux installations sanitaires publiques, aux denrées alimentaires et produits d’hygiène de base nécessaires pour se laver et se nourrir, la famille forme un référé liberté